Blog
& actualités

Retour

Hexagone. Ma chambre d'enfant: de la menuiserie au e-commerce

Made in France Ma chambre d'enfant-016

La menuiserie Semnort fabriquant de meubles pour machambredenfant.com et mambhome.com

Frédéric Harel est directeur général de Sobréal et de Ma Chambre d’enfant : deux sociétés créées pour aider les fabricants de meubles landais et charentais sortir de la crise de 2008. Rencontre avec ce chef d’entreprise engagé…

Made in France Ma chambre d'enfant-012

Les deux associés Franck Artu et Frédéric Harel

L’enjeu : allier la vente digitale et la fabrication artisanale de produits français.

Qui est Ma Chambre d’Enfant ?
Ma Chambre d’Enfant dessine et conçoit du mobilier dédié aux chambres des bébés et enfants. L’entreprise travaille avec l’une des dernières usines françaises fabriquant des meubles en bois massif et a permis de redresser l’industrie après la crise de 2008. Dès 2013, Ma chambre d’enfant est rejointe par Sobréal : site de vente en ligne de mobilier pour chambres d’adultes.

01
e-commerce Ma chambre d'enfant-002
02
e-commerce Ma chambre d'enfant-001
03
e-commerce Ma chambre d'enfant-003
04
e-commerce Ma chambre d'enfant-004
05
e-commerce Ma chambre d'enfant-006

“Un crédo : construire avec nos collaborateurs, une relation aussi durable que nos produits” - F. Harel

Ma Chambre d’Enfant travaille en étroite collaboration avec 7 fabricants français pour la conception, le design et la vente de ses collections uniques sur Internet à travers les sites suivants :
Ma Chambre d’Enfant
Sobréal, pour les chambres adultes
Mobikids, en Espagne

Que signifie le Made In France pour Ma Chambre d’Enfant ?
Pour Frédéric Harel, il a toujours été question de “soutenir l’industrie française et l’industrie locale face aux ravages de l’importation”.

En produisant ainsi, l’entreprise s’engage à soutenir une économie durable et responsable :
● des fabricants 100% français
● toute la chaîne de production en France (conception, design, fabrication)
● des meubles de qualité, conçus pour durer

Quelles sont les difficultés rencontrées ?
La France manque d’acteurs et d’entreprises. Il reste actuellement 5 grandes usines en France dont deux sont déjà partenaires de MCE. Le savoir-faire français se perd et se délocalise comme le déplore ce chef d’entreprise pour qui : “la destruction d’une industrie est bien plus rapide que sa reconstruction.”

Comment garantir l’avenir du Made In France ?
Le Made In France ne dépend pas seulement d’une prise de conscience des ménages dont le budget n’est pas extensible. Pour durer, l’industrie doit s’adapter à la technologie et créer des emplois. Chez Ma Chambre d’Enfant, huit personnes ont déjà été recrutées.

“L’industrie doit s’adapter à la technologie et créer des emplois.” - F.Harel

Selon Frédéric Harel, valoriser le travail manuel et la créativité contribue à modifier l’image de l’usine, de l’ouvrier et de l’entrepreneur. Les mentalités évoluent : aujourd’hui, la cohésion et la solidarité entre les ouvriers et les entrepreneurs est essentielle.

Vous président” du Made In France, que feriez-vous ?
Certaines entreprises familiales, vieillissantes, ne sont jamais reprises. Pour que cela cesse, il faudrait “une vraie volonté politique de relance au niveau national comme au niveau régional”.

Combien de collaborateurs et partenaires compte Ma Chambre d’Enfants
Au départ, la société comptait 16 employés. Elle n’a cessé de recruter et de pérenniser la relation de travail avec ses collaborateurs.

01
e-commerce Ma chambre d'enfant-008
02
e-commerce Ma chambre d'enfant-010
03
e-commerce Ma chambre d'enfant-011
04
e-commerce Ma chambre d'enfant-009

“il faudrait une vraie volonté politique de relance au niveau national [et] régional” - F. Harel

L’importation pourrait un jour, être aussi chère que le Made In France. Ainsi, la question de la durabilité ou de la responsabilité écologique sont capitales. L’enjeu du Made In France, selon Frédéric Harel, est de préserver le savoir-faire français, tout investissant et en innovant.

“Aujourd’hui, les français ont envie de produits faits main, authentiques, singuliers et qui ont une histoire”.

> Pour découvrir le projet Hexagone, rendez-vous ici
> Dès le mois prochain, retrouvez un autre regard d’entrepreneur Made in France.
> Et d’ici là, découvrez mon travail de reportages en entreprise.